Destination Mexique: Un aqueduc mexicain inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

 Infos-practiques

 Hoteles

 Gastronomie

 Dossier spécial

 Culture et Tradition

Un aqueduc mexicain inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

Un aqueduc mexicain inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

Construit il y a 443 ans, l’Aqueduc du Padre Tembleque entre l’Etat de México et l’Etat d’Hidalgo a été inscrit ce dimanche 5 juillet sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

  • Par Diego Tonatiuh Calmard
  • Photo : Edgar Valtiago - Unesco

Le Comité du patrimoine mondial de l’Unesco réuni à Bonn, en Allemagne, a décidé d’inscrire sur sa liste l’aqueduc du Padre Tembleque construit il y a 433 ans. Bâtit durant la vice-royauté de la monarchie catholique espagnole vers 1572, il est situé entre l’Etat de Mexico et l’Etat d’Hidalgo, à une petite centaine de kilomètres de Mexico.

Long de 48,22 kilomètres, il est composé de six séries d’arcades. La plus connue se trouve au-dessus de la rivière Papalote, près du village de Santiago Tepeyahualco. Ce tronçon de l’aqueduc comporte 68 arcades et atteint 40 mètres de hauteur à son point le plus élevé.

Influences espagnoles et amérindiennes

L’organisation précise qu’il s’agit d’un bâtiment qui témoigne d’un échange d’influences entre les colons espagnols et les populations vivant au Mexique à cette époque. En effet, on retrouve sur ce aqueduc l’utilisation de l’adobe - une brique de terre crue séchée au soleil- , propre aux méthodes locales et l’implantation du système hydraulique romain.

C’est en 1553 que les habitants du village d’Otumba, en manque d’eau potable en ont fait la demande à leurs voisins de Zacuala. En effet, les sources hydrauliques émanants du mont Tecajete se trouvaient dans la commune de Zacuala et la création de l’aqueduc était indispensable pour fournir tous les villages de la région.

Récemment, des travaux de restauration ont également permis de découvrir de nouveaux secret sur l’aqueduc du Padre Tembleque. En plus des 27 glyphes déjà étudiés, 60 nouveaux symboles ont été découverts et sont aujourd’hui à l’étude à l’Institut Nacional d’Archéologie et d’Histoire (INAH).

Eruviel Avila, gouverneur de l’Etat de Mexico exprime sa fierté: «  cet aqueduc {…} est une œuvre hydraulique très importante du 16ème siècle construite par le Padre Tembleque, Fray Francisco de Tembleque, qui a construit ce grand aqueduc pour aider les indigènes de cette région, la région des Pyramides, alors félicitations au Mexique, félicitations à l’Etat de Mexico, félicitations à tous ceux qui ont contribué à ce que cela soit possible ».

Le Mexique, pays latino-américain le plus représenté

Par ailleurs, l’aqueduc du Padre Tembleque est le 33ème site mexicain inscrit sur cette fameuse liste, ce qui en fait le pays latino-américain le plus représenté sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

Pour les plus curieux, l’aqueduc du Padre Tembleque se situe sur la même route que celle qui mène au site de Teotihuacan. En partant de México, et après avoir passé le site monumental et ses pyramides, l’aqueduc ne se trouve qu’à une demi-heure. 

Tags: Unesco, Paris, Etat de Hidalgo, Estado de Mexico, Teotihuacan, INAH, Unesco

Destination Mexique
comments powered by Disqus
Vivez la Riviera Maya
 
Hôtels Plaza Campeche
Destination Mexique

Destination Mexique • Paris/Mexico
21 Rue Babeuf
94270 Le Kremlin-Bicêtre


E-mail  info@destinationmexique.com

Facebook  destinationmexique

Twitter  @destinationmex

BeBop diseño