Destination Mexique: Queretaro : cité coloniale par excellence

 Infos-practiques

 Hoteles

 Gastronomie

 Dossier spécial

 Culture et Tradition

Queretaro : cité coloniale par excellence

Queretaro : cité coloniale par excellence

f f f f f f f f f

C’est une des plus importantes cités coloniales du Mexique. Depuis 1996, elle a d’ailleurs été proclamée Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Querétaro – « le lieu du jeu de balle le plus important», en langue otomi – a été fondée par les Espagnols sous le nom de Santiago de Querétaro en 1531. C’est une des plus importantes cités coloniales du Mexique. Depuis 1996, elle a d’ailleurs été proclamée Patrimoine mondial de l’Humanité par l’Unesco.

Sa beauté architecturale, son riche passé historique (Querétaro a été le cadre de nombreux événements dramatiques et politiques du Mexique. Le traité de paix de l’Indépendance mexicaine y a été signé. C’est également là que l’empereur Maximilien fut fusillé en 1867), son grand nombre de couvents et d’églises des XVIIe et XVIIIe siècles, son climat idéal toute l’année, sa position stratégique (elle est située à seulement deux heures de route de México par voiture, par l’autoroute 57), son importante infrastructure hôtelière et ses grands espaces naturels à quelques minutes du centre ville, tous ces facteurs en ont fait la ville candidate pour l’Exposition universelle de 2010.

Ravalée et restaurée, le centre historique est aujourd’hui un véritable joyau de l’architecture coloniale : il est constitué de rues piétonnières encadrées par de splendides demeures des XVIIe et XVIIIe siècle. La circulation automobile étant interdite dans tout le centre-ville, vous pourrez donc flâner à votre guise, d’une ruelle à l’autre, d’une place à l’autre, admirant les maisons en pierre couleur de miel et d’ocre, admirant les belles fontaines – comme la célèbre fontaine Neptune d’Eduardo Tresguerra, le Michel-Ange mexicain.

Parmi les lieux à ne pas manquer :

La grande place de l’Indépendance avec les bâtiments officiels : la Maison de Ecala (un très beau témoignage du baroque du XVIIIe siècle) et la maison de la Corregidora, construite en 1770, aujourd’hui siège du gouvernement de Querétaro.

La cathédrale de San Felipe Neri et son couvent. On peut y apprécier différents styles, du baroque au néo-classique.

Le musée régional occupe l’ancien couvent de San Francisco. On peut y voir différents vestiges archéologiques des cultures mésoaméricaines locales, ainsi que des photos et du mobilier retraçant le rôle de Querétaro dans l’histoire du Mexique.

Le Musée d’art moderne, dans le monastère de San Agustín. Collections de peintures des XVIIe et XVIIIe siècles, mais aussi de grands peintures contemporaines.

C’est également au XVIIIe siècle, que fut construit le grand aqueduc, long de 1,28 kilomètre. L’eau y coule dans un canal au-dessus de 74 arches en pierre roses. Il fut édifié sous l’ordre du marquis del Villar de Aguila afin de remplir d’eau pure les nombreuses fontaines publiques et privées de la ville.

Enfin, ne manquez pas une ballade au "Cerro de las Campanas", un immense parc où vous pourrez admirer une superbe vue sur la ville. C’est un lieu historique par excellence : l’empereur Maximilien de Hasbourg y fut exécuté. Une petite chapelle a été construite en mémoire à cet empereur.

AUX ALENTOUR DE LA VILLE DE QUERÉTARO

San Juan del Rio : à 51 km de Querétaro, c’est une belle petite ville avec un centre colonial pittoresque. La ville produit du bon vin, de l’artisanat (vanneries), mais surtout de belles pierres comme l’opale.

Tequisquiapan : à seulement 26  m de San Juan del Rio, cette ville est célèbre pour ses sources thermales d’eau chaude. On peut flâner dans son joli centre-ville, ses ruelles pavées, et admirer les demeures anciennes ornées de bougainvilliers pourpre. Important centre d’artisanat : vanneries, zarapes ornés de motifs géométriques...

Un peu plus loin, se trouve le fameux monolithe la Peña de Bernal (le plus grand monolithe de tout le continent américain. Certains viennent y faire de l’escalade.

Enfin, si vous disposez de plus de temps, vous pourrez parcourir la Sierra Gorda et les différentes missions qui jalonnent cette route : Jalpan de Serra, Tilaco, Landa.

www.queretaro.travel - www.municipiodequeretaro.gob.mx/turismo

Tags: Unesco, Maximilien de Hasbourg, vin mexicain, Indépendance du Mexique, tourisme d'aventure,

Destination Mexique
comments powered by Disqus
Vivez la Riviera Maya
 
Hôtels Plaza Campeche
Destination Mexique

Destination Mexique • Paris/Mexico
21 Rue Babeuf
94270 Le Kremlin-Bicêtre


E-mail  info@destinationmexique.com

Facebook  destinationmexique

Twitter  @destinationmex

BeBop diseño