Destination Mexique: Morelia, ville patrimoine de l’humanité

 Infos-practiques

 Hoteles

 Gastronomie

 Dossier spécial

 Culture et Tradition

Morelia, ville patrimoine de l’humanité

Morelia, ville patrimoine de l’humanité

f f f f f f f f f

Des traditions culturelles solides et des bâtiments coloniaux extraordinaires ont façonné l’âme des habitants de cette ville, fiers de leur héritage. Ils ont réussi à le garder sans pour autant tourner le dos au présent.

Au pied de la Sierra Madre Occidentale, au centre du Mexique, la ville de Morelia, capitale de l’Etat de Michoacán, a été fondée en 1541, sous le nom de Valladolid de la Nouvelle Espagne. Ce n’est qu’à partir de 1828 qu’elle prend le nom de Morelia, en honneur de José María Morelos y Pavón, auteur de la première constitution mexicaine.

En 1991 la ville a été inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco, grâce à son architecture coloniale admirablement bien préservée, exemple du baroque mexicain.

Plus de deux cents monuments historiques se concentrent dans une aire d’à peine 2.7 km2, dont les rues respectent le plan originel en forme d’échiquier, typique des villes fondées par les Espagnols au XVI siècle dans les Amériques. Les édifices civils et religieux, en pierre rose, racontent l’histoire de la ville. Ils ont été bâtis entre les siècles XVI et XVIII, une époque de grand essor économique dans la région. D’arcades en façades baroques et dômes en faïence, la visite du centre historique permet de découvrir l’adaptation prodigieuse de l’esprit espagnol de la Renaissance au milieu mexicain, ce qui a donné une synthèse unique, dont le baroque « moreliano » s’est nourri.

La vieille ville s’est développée autour de la Plaza de Armas (1541-46), aujourd’hui Plaza de Los Mártires. C’est le cœur de Morelia. Les édifices les plus anciens l’entourent, à commencer par la cathédrale, construite entre 1660 et 1774. À l’intérieur, celle-ci garde des trésors magnifiques, comme les retables neo-classiques, les fonts baptismaux en argent du XVIII siècle et une image du Christ faite en pâte de maïs, d’après des techniques préhispaniques. Dans sa façade, deux tours de 67 m. défient le temps. À côté, le Palacio de Gobierno, baroque du XVIII siècle, occupe les locaux d’un ancien séminaire. L’architecture somptueuse du Palais Clavijero ( XVIIe siècle ), anciennement Collège Saint François, accueille actuellement un centre culturel. Voisinant le Palais, l’église de La Compagnie (XVIIe siècle) abrite la bibliothèque de l’Université.

Un peu plus loin, dans le Couvent de Saint François, le Musée des Artesanías  expose le très riche artisanat local. C’est le couvent le plus ancien de la ville, sa construction date du XVIe siècle et il a été le premier noyau de la vieille Valladolid. D’autres petits joyaux sont le Colegio San Nicolas, la première université du Nouveau Monde, fondée en 1540,  et le  « mercado de dulces », à deux pas de la cathédrale, où vous dégusterez  les fameux « ates » (pâte de fruits), les «chongos zamoranos » et des sucréries typiques de Morelia.

Des banques se sont installées dans des belles demeures coloniales, ainsi que quelques hôtels.

Festivals

La capitale michoacana est connue aussi pour ses festivals internationaux. La deuxième semaine de novembre, la ville devient la capitale mondiale de la musique. C’est le festival le plus important de musique du Mexique (www.festivalmorelia.com).

Le Festival International de Cinéma est aussi très important. En seulement onze  ans, il est devenu le rendez-vous obligé des cinéastes du monde entier. Cette manifestation a lieu la première semaine d’octobre. (www.moreliafilmfest.com).

Le Festival International d’Organe (mois de mai), qui date de 1966, et le Festival International de Guitare (mois d’avril) sont deux des manifestations les plus importantes au niveau national et international. Plusieurs pays participent à ces prestigieuses manifestations. (www.figmorelia.com).

Depuis le XVIIIe siècle, la réputation de Valladolid (actuellement Morelia), comme centre culturel et d’études était déjà bien établie dans toute la Nouvelle Espagne, caractère qui a perduré jusqu’à aujourd’hui.

Expo Foire

Cet événement, très important, se célèbre en septembre. Pendant trois semaines, agriculteurs, éleveurs de bétail, industriels et commerçants exposent et vendent leurs produits, dans un cadre festif. Des nombreux artistes prestigieux s’y produisent et les animations de rue mettent une note de couleur dans la ville.

Aux alentours de Morelia

Le Lac de Patzcuaro, au sud-ouest de Morelia (30 minutes en voiture), offre des paysages somptueux. Les pêcheurs aux filets en papillon sont plutôt là pour attirer les touristes, mais les petits villages autour du lac sont plus authentiques. La plupart des touristes visite Patzcuaro, une magnifique ville coloniale en bordure du lac.

L’Etat de Michoacán est desservi par l’aéroport international de Morelia, qui reçoit des vols en provenance des Etats-Unis et de l’intérieur du Mexique. D’excellentes autoroutes à péage relient Morelia, México et Guadalajara. Il est possible de circuler facilement à l’intérieur de l’Etat en autocar ou en voiture sur de bonnes routes goudronnées.

www.visitmorelia.com.mx

Tags: Michoacan, José Maria Morelos, indépendance du Mexique, Unesco, Purepechas, Festival,

Destination Mexique
comments powered by Disqus

LE MEXIQUE EN IMAGES

Michoacan
Le Carnaval Tlaxcala
Chiapas
Acapulco
Vivez la Riviera Maya
 
Destination Mexique
Destination Mexique

Destination Mexique • Paris/Mexico
21 Rue Babeuf
94270 Le Kremlin-Bicêtre


E-mail  info@destinationmexique.com

Facebook  destinationmexique

Twitter  @destinationmex

BeBop diseño