Destination Mexique: La naissance du monde colonial

 Infos-practiques

 Hoteles

 Gastronomie

 Dossier spécial

 Culture et Tradition

La naissance du monde colonial

La naissance du monde colonial

L’année 1519 va marquer un tournant essentiel de l’histoire des hommes : la rencontre de deux mondes. Cette collision va donner naissance à la plus fabuleuse aventure humaine, mélange de dévotion catholique espagnole et de mysticisme indigène.

En 1519, le cours de l’Histoire est à jamais modifié : les Espagnols débarquent au Mexique. Deux ans plus tard, en 1521, la puissante capitale aztèque de Tenochtitlán tombe entre leurs mains. La Couronne d’Espagne ordonne alors aux conquistadors d’Hernán Cortés d’explorer ce nouvel empire. Leur mission est d’assurer la domination espagnole, de trouver de l’or et de l’argent et de répandre la culture hispanique dans le Nouveau Monde. Alors s’ouvre, pour l’ancien royaume aztèque, une nouvelle ère de construction avec la colonisation. Tandis que Cortés édifie une ville nouvelle, on baptise les chefs indigènes et leurs familles, on compile, avant de les brûler, les codex, manuscrits enluminés et couverts de hiéroglyphes.

La réussite de Cortés irrite la cour d’Espagne qui nomme un vice-roi à sa place. Il retourne au pays en 1540 après avoir considérablement enrichi le trésor royal. Quand le premier vice-roi arrive à México, il trouve une ville nouvelle où presque tout souvenir de la présence aztèque est effacé. En effet, les missionnaires apprennent rapidement les langues indigènes, détruisent les idoles, les pyramides mésoaméricaines, bâtissent des églises et des couvents, imposent la monogamie. Treize églises attestent le «-vrai Dieu-». Bientôt, elles sont des centaines, sans compter les couvents.

Le décor mexicain est profondément marqué, à tel point que l’architecture catholique, dense et diverse, apparaîtra enrichie par les traditions culturelles et artistiques indigènes : façades polychromes, coupoles roses décorées d’azulejos, profils tourmentés des portails, clochers richement ornés, enchevêtrements somptueux et torturés du churrigueresque.

Différents styles se sont succédé : la Renaissance, puis le baroque et le néoclassique, ce dernier coïncidant avec le passage du Mexique colonial au Mexique de l’indépendance. Cherchant à faire fortune dans la nouvelle colonie, deux mille familles espa- gnoles s’installent rapidement.

Le système économique adopté est celui des repartimientos, déjà appliqué aux Antilles. Chaque Espagnol immigré reçoit une concession de terrain et de la main d’œuvre, ou encomienda, à charge pour lui d’obtenir un rendement maximal. En retour, les titulaires d’une encomienda doivent séjourner huit ans au moins au Mexique, instruire leurs indigènes dans la foi catholique et construire des églises dans leurs villages. Les premiers essais de cultures donnent des résultats excellents.

Les orangers et les pêchers comme la canne à sucre et le coton s’accommodent fort bien du climat mexicain, le sous-sol est exploité. Alors que les Aztèques recueillaient le métal à la surface du sol ou dans les sables des rivières, les Espagnols créent une véritable industrie des mines, perfectionnant d’année en année les techniques d’extraction.

Les Espagnols construisent également des villes sur l’axe des filons argentifères qui s’étalent jusqu’à Chihuahua, en passant par Pachuca, Querétaro, Guanajuato, San Luis Potosí, Zacatecas, Durango... sans oublier Taxco dans le Sud. Peu à peu, les villes se multiplient, construites sur un plan en damier.

En 1536, la première université du continent américain est fondée à México par Juan de Zumárraga. Les fils de caciques reçoivent au Colegio de Santa Cruz de Tlatelolco une éducation soignée. Vasco de Quiroga crée l’enseignement technique. Zumarraga voit plus loin : il forme des maîtres indigènes. L’espagnol devient la langue usuelle, malgré la survivance des langues indigènes.

La période coloniale aura duré trois siècles, jusqu’en 1821, date à laquelle l’indépendance du Mexique est proclamée.

Tags: Hernan Cortes, Tenochtitlán, Espagne, México, Nouveau Monde, Moctezuma, Aztequès, Villes coloniales, Guanajuato, Taxco, Zacatecas, Vasco de Quiroga, Pachuca, Zumarraga

Destination Mexique
comments powered by Disqus
Vivez la Riviera Maya
 
Hôtels Plaza Campeche
Destination Mexique

Destination Mexique • Paris/Mexico
21 Rue Babeuf
94270 Le Kremlin-Bicêtre


E-mail  info@destinationmexique.com

Facebook  destinationmexique

Twitter  @destinationmex

BeBop diseño