Destination Mexique: La Biosphère des Tuxtlas, une réserve unique au Mexique

 Infos-practiques

 Hoteles

 Gastronomie

 Dossier spécial

 Culture et Tradition

La Biosphère des Tuxtlas, une réserve unique au Mexique

La Biosphère des Tuxtlas, une réserve unique au Mexique

f f f f f f f f f f f

Prise entre le Golfe du Mexique et l’Océan Pacifique, la région aux 300 volcans est la première forêt tropicale humide en partant du nord du Continent Américain. On peut découvrir une variété incroyable de microclimats et écosystèmes

  • Texte et photos : Céline Simsic

La plaine côtière qui parcourt l’état de Veracruz du nord au sud est marquée par un massif montagneux qui comprend trois volcans importants : San Martín Tuxtla, Santa Marta et San Martín Pajapan.

Cette aire de 330000 hectares, plus connue sous le nom Les Tuxtlas, ou Toxtli, qui signifie « lapin « en langue Nahuatl, est peuplée par des communautés métissées et indigènes parlant le Nahuatl et le Zoque-popoluca.

Prise entre le Golfe du Mexique et l’Océan Pacifique, la région aux 300 volcans est la première forêt tropicale humide en partant du nord du Continent Américain. De ce fait, sur une surface relativement limitée, on peut découvrir une variété incroyable de microclimats et écosystèmes. La forêt des Tuxtlas abrite en effet une faune et une flore très abondantes : la réserve rassemble à elle seule environ 30% de la biodiversité nationale. Elle constitue le refuge de 500 espèces d’oiseaux, 128 espèces de mammifères, 117 de reptiles, 45 d’amphibiens, 500 de papillons et 133 de libellules. La variété de types de plantes dépasse celle trouvée dans les forêts tropicales du Chiapas.

Cependant, depuis une quarantaine d’années, la région souffre d’une surexploitation des ressources naturelles et d’une déforestation considérable, due à une agriculture trop intense et de nombreux incendies. Cette destruction affecte d’une part les populations qui ne disposent alors que de peu de matières premières pour les constructions, l’alimentation et la médecine. D’autre part, de nombreuses espèces de ces faune et flore incomparables sont désormais en voie de disparition, leur territoire se voyant de plus en plus réduit.

Face à cette détérioration, les gouvernements, institutions et la société civile ont commencé il y a plus de dix ans à mettre en place des actions de protection et de conservation. En 1998, a été créée la « Réserve de la Biosphère des Tuxtlas « qui couvre 155000 hectares répartis en trois zones noyaux et une d’amortissement, soit 53 communes et 21000 habitants.

Ainsi, la communauté de La Peña protège les tortues Carey et la commune de Soteapan participe au développement de jardins botaniques et à la replantation d’arbres.

L’éco-tourisme communautaire est également une stratégie de conservation et de protection des ressources naturelles, et représente une source de revenus intéressante.

Appuyées par l’association RECT (www.tuxtlas.org/), un réseau d’éco-tourisme solidaire des Tuxtlas, l’éco- tourisme est à l’heure actuelle pratiqué par quatre communautés de la Réserve.

Dans le but de mieux connaître ces projets, Destination Mexique s’est rendu sur place, et a pu découvrir les activités des communautés Adolfo López Mateos (zone de la forêt El Marinero) et Miguel Hidalgo (zone du lac Apompal).

La constante de ces deux communautés : un accueil formidable. Dès notre arrivée, les tables étaient dressées pour pouvoir déguster les spécialités locales (produits de la Réserve) et nous plonger dans l’ambiance chaleureuse et mystique des lieux.

Les installations d’accueil des visiteurs sont simples mais très confortables. Elles sont faites de bois, relativement ouvertes afin de profiter de la nature environnante. Des panneaux solaires sont utilisés pour générer l’énergie électrique et les toilettes sont également écologiques (toilettes sèches).

La communauté d’Adolfo López Mateos est la première à avoir mis en place un projet d’éco-tourisme. Notre guide biologiste, Rubén, nous a permis de découvrir les lieux en nous emmenant par les sentiers botaniques tracés par la communauté pour expliquer la faune et flore des lieux. On peut apprécier le chant et l’évolution des oiseaux depuis une tour d’observation en bois de sept mètres au milieu de la forêt ou encore profiter d’un bain rafraîchissant dans l’une des cascades et au bord de la rivière Coxcoapan. Pour les plus courageux, il est possible de monter par un chemin balisé d’environ quatre kilomètres sur la colline du Marinero et d’admirer une vue spectaculaire de la réserve qui se termine sur la mer.

De nombreux habitants de la communauté Miguel Hidalgo, anciennement appelée "Lac Apompal", du nom d’un arbre fruitier caractéristique de cette région, ont été expropriés lors du décret de la Réserve de la Biosphère des Tuxtlas en 1998. Le groupe restant s’est donc uni pour créer un projet éco-touristique au cœur de la Réserve. A proximité des habitations il y a  une forêt luxuriante que les habitants protègent et replantent. Pour nous la faire découvrir, le jeune Luis, natif de cette région, nous a entraînés dans une randonnée énergique avec comme destination finale le petit lac volcanique Apompal, en passant par l’époustouflante cascade de 60 mètres de haut appelée « Cola de Caballo « (queue de cheval) qui forme en aval des  points d’eau rafraîchissants.

L’éco-tourisme communautaire, à la différence d’autres types de tourisme, a deux objectifs très importants : les bénéfices sont directement versés de manière équitable entre les différents intervenants aux communautés impliquées, ce qui incite donc les habitants à participer aux projets. De plus, ce tourisme permet aux visiteurs de s’immerger dans une culture et rend possible un dialogue entre habitants des villes et ces peuples isolés, enrichissant pour les deux parties. Ces projets offrent l’opportunité de connaître des lieux incroyables, l’on apprend à chaque pas à connaître, comprendre et protéger la nature pour en profiter encore longtemps.

Tags: Veracruz, éco-tourisme, Los Tuxtlas, forêt tropicale, microclimats, écosystèmes, golf du Mexique, cascade, Biosphère

Destination Mexique
comments powered by Disqus

LE MEXIQUE EN IMAGES

Michoacan
Le Carnaval Tlaxcala
Chiapas
Acapulco
Vivez la Riviera Maya
 
Destination Mexique
Destination Mexique

Destination Mexique • Paris/Mexico
21 Rue Babeuf
94270 Le Kremlin-Bicêtre


E-mail  info@destinationmexique.com

Facebook  destinationmexique

Twitter  @destinationmex

BeBop diseño