Destination Mexique: Le Mexique un tourisme d’aventure tourné vers la nature

 Infos-practiques

 Hoteles

 Gastronomie

 Dossier spécial

 Culture et Tradition

Le Mexique un tourisme d’aventure tourné vers la nature

Le Mexique un tourisme d’aventure tourné vers la nature

f f f f f f f f f f f

Un voyage vers l’âme authentique d’un ancien monde toujours vivant. Par la variété de son climat et sa diversité géographique, le Mexique se prête à merveille au développement d’un tourisme sportif, de découverte et d’aventure.

Par la variété de son climat et sa diversité géographique (montagnes, canyons, rivières, lacs, cascades, cenotes et rivières souterraines, déserts et forêts vierges, un littoral de 9.000‑km), le Mexique se prête à merveille au développement d’un tourisme sportif, de découverte et d’aventure. Vous pourrez y pratiquer le canoë (ou kayak), le rafting pour les descentes de rivières, la plongée sous-marine dans des récifs coralliens exceptionnels, mais aussi la plongée dans des cenotes, l’escalade et l’ascension de volcans, le trekking ou la bicyclette de montagne... Un éventail très large de possibilités qui se développent davantage chaque année.

Faites l’ascension d’un volcan enneigé où des guerriers aztèques se dressaient aux sommets des glaciers miroitants. Laissez aller votre regard par-dessus les toits des églises coloniales. Chevauchez un mulet pour aller explorer des caves isolées où les anciens ont peint des chasseurs et leurs proies. Naviguez en kayak parmi les baleines grises aujourd’hui protégées. Toute l’année, vous pouvez faire du rafting ou de la randonnée, selon vos envies.

Au Mexique, l’aventure, l’histoire, la culture et la nature sont entrelacées comme dans un aucun autre pays au monde.

Ce pays, qui puise ses origines dans plus de cinquante groupes ethniques, imbriquées durant 10.000 ans d’histoire, tout en suivant toujours les traditions de ses ancêtres, arrive parmi les cinq premiers pays ayant une biodiversité remarquable. Plus de 17‑millions d’hectares sont protégés grâce à un système de réserves naturelles, qui protègent les flamants roses, les perroquets verts sauvages, les singes-araignées, les papillons et les baleines à bosse. Les possibilités d’aventure seront limitées uniquement par votre imagination.

Voici un aperçu des 10 destinations les plus importantes pour les voyages d’aventure au milieu de la nature. Venez une fois, vous en redemanderez‑!

1. La Barranca del Cobre, terre des Tarahumaras.

Suivez les traces des «‑pieds qui volent‑» des Tarahumaras dans la Barranca del Cobre, une série de vingt canyons spectaculaires dont les sommets avoisinent les 3.000‑mètres. Ce paysage formé de profondes gorges et de falaises abruptes peut être tellement tentant que des athlètes les envahissent à l’occasion de compétitions de vélo-cross ou de triathlon et même un super marathon de 60‑miles. Cependant, pas besoin d’être un super athlète pour explorer la terre des Tarahumaras. Beaucoup d’agences proposent des itinéraires plus ou moins difficiles de randonnées à pied ou à vélo jusqu’à la cascade de Basaseachic (neuvième hauteur mondiale). Une autre aventure, moins ardue mais tout aussi excitante, consiste à voyager à bord du Chepe, le train reliant Chihuahua au Pacifique. L’odeur de l’air marin s’évanouit alors que le train monte jusqu’à 2.500‑mètres, en partant de Los Mochis (sur la mer de Cortès), à l’assaut des montagnes de la Sierra Madre occidentale. Les wagons confortables passent au-dessus de 39‑ponts et sous 86‑tunnels, traversent des petits villages au bord des canyons. C’est un des voyages ferroviaires les plus spectaculaires au monde. Vous pouvez combiner votre voyage à bord du Chepe (initiales de Chihuahua al Pacifico) et quelques nuits dans une petite ville, ainsi que des excursions à pied ou à cheval.

2. Veracruz, montagnes, rivières, lacs et cascades.

Plus de 40‑rivières descendent de la Sierra, traversent la jungle, sculptent les versants des collines de Veracruz et forment des cascades. Des rapides de classe II à IV, aux noms évocateurs tels la brujita («‑la petite sorcière‑») ou las puertas del infierno («‑les portes de l’enfer‑») vous feront frissonner sur les rivières Filobobos et Antigua, dans le nord de l’État. Des agences régionales proposent des excursions de rafting avec logement en hôtel économique ou en camping.

Situé lui aussi dans le nord de l’État, El Tajín est un site archéologique extraordinaire avec des structures reflétant les influences des civilisations olmèque, huastèque, otomi et maya.

Dans le Sud, les voyageurs traverseront les limites de la réserve naturelle des Tuxtlas. Les observateurs d’oiseaux y trouveront plus de 570‑espèces indigènes et migratrices ou pourront visiter la lagune Escondida («‑la lagune cachée »), puis faire du kayak dans les mangroves du lac Sontecomapan, visiter l’île aux singes à Nanciyaga, une réserve naturelle où les sorciers pratiquent des rites traditionnels. Dans la forêt Bosque de Niebla, endroit mystique toujours dans les nuages, au centre de l’État, les visiteurs et amateurs d’ornithologie peuvent observer plusieurs douzaines d’espèces endémiques.

3. Les Caraïbes mexicaines, l’univers des créatures terrestres et marines.

La disparition des dinosaures a peut-être commencé quand une énorme météorite a percuté la péninsule du Yucatán. Des changements cataclysmiques en résultèrent, jusqu’à la création de Cancún, 65‑millions d’années plus tard. Cette ville moderne est aujourd’hui une porte ouverte sur une région d’une biodiversité étonnante. Les sports nautiques sont rois sur la péninsule, là où les Mayas devaient compter sur des trous d’eau profonds pour subsister. Ces trous, appelés cenotes, ont la faveur des plongeurs qui peuvent évoluer parmi les stalactites et les stalagmites millénaires. D’autres préféreront les eaux cristallines au large de Cozumel, où les plongeurs sont fascinés par les murs, les à-pic et les étonnantes formations coralliennes de la seconde plus longue barrière de corail au monde.

À Akumal et la Riviera Maya, les poissons tropicaux, les anguilles et les langoustes géantes sont protégés dans les réserves sous-marines. Les kayakistes peuvent pagayer dans les mystérieux canaux mayas de la réserve de Sian Ka’an, 500.000 hectares de paradis pour la vie sauvage où les hérons nichent à côté de temples minuscules et où les tortues pondent sur des plages isolées.

4. Le Sud-Ouest sauvage.

Les jungles tropicales, les lagunes côtières, les forêts denses et les chaînes de montagnes accidentées font du Sud-Ouest mexicain une des régions les plus riches en paysages naturels du pays. Les agences de voyage organisent des randonnées pédestres ou à vélo sur plusieurs jours dans l’État de Oaxaca où les chemins mènent à de minuscules villages connus pour leurs tisserands, leurs potiers et leurs ébénistes. Le long de la route, les voyageurs découvrent les sites archéo-logiques incroyables de Monte Albán et de Mitla, et sont récompensés au bout du voyage par la magnifique architecture coloniale et la délicieuse cuisine régionale de l’État de Oaxaca. Au pied des montagnes, s’étalent les baies de Huatulco, où la pratique du rafting dans la rivière Copalita est un vrai plaisir.

5. Baja California, la péninsule sauvage

Nager les yeux dans les yeux avec un baleineau gris dans les eaux tranquilles au large de la péninsule de Basse-Californie, c’est facile si vous partez avec un groupe depuis Los Cabos ou La Paz. Quelques agences organisent des excursions en kayak pendant une semaine le long des îles isolées de la mer de Cortès, en s’arrêtant pour admirer les énormes colonies de lions de mer faire des cabrioles dans les eaux transparentes. D’autres agences proposent des campements confortables le long des lagunes ou du rafting. Comme les baleines grises qui reviennent vers les rivages de la Basse-Californie chaque hiver, les hommes traversent la péninsule longue de plus de mille kilomètres toute l’année pour explorer un des paysages les plus originaux du monde. Les formes inquiétantes des cactus saguaro et des arbres boojun apparaissent dans un paysage lunaire aride sous un ciel éclairé par les étoiles filantes‑: camper dans la Basse-Californie est une expérience mystique. Les modes de transport préférés pour trouver les caves cachées sont les mules et les vélos tout-terrain. Ces caves recèlent des pétroglyphes de chasseurs et de daims rappelant les cultures anciennes. C’est par des routes poussiéreuses et étroites que vous arrivez aux églises témoins de l’installation des missionnaires dans les oasis entourées de palmiers.

Il y a de tout pour tout le monde en Basse-Californie, plonger avec les requins-marteaux au large de La Paz, admirer les poissons tropicaux à Cabo Pulmo, surfer le long des plages solitaires.

6. Puerto Vallarta, le lieu où la jungle rencontre la mer.

La cité balnéaire coloniale la plus enchanteresse du Mexique est aussi la plus passionnante. Les voyageurs peuvent visiter le centre historique de Puerto Vallarta avec ses maisons blanchies à la chaux entourées de bougainvillées écarlates, puis ils se dirigent vers l’océan ou la jungle. Les kayakistes, les plongeurs et les nageurs explorent les îles Marietas, îles volcaniques isolées entourées de dauphins. Des petits groupes de baleines à bosse rejettent l’eau par leur évent juste en face de la grande baie des Banderas de Puerto Vallarta. Les excursions pour les observer s’organisent facilement. Les tour-operateurs sensibles à l’écologie proposent des excursions nocturnes vers des zones de la côte où les tortues marines accostent durant les nuits d’été sans lune pour pondre leurs œufs. Ces mêmes plages représentent un paradis pour plusieurs espèces d’oiseaux indigènes et migratrices qu’on peut admirer à loisir au lever du jour depuis un bateau. Les cyclistes grimpent au sommet de la Sierra pour découvrir les villages où les Huicholes créent des masques et des objets aux motifs incroyablement compliqués constitués de perles minuscules. Cet artisanat est recherché par de nombreux collectionneurs.

7. Les volcans, l’anneau de feu.

Fixez vos crampons pour escalader Iztaccihuatl, la légendaire femme endormie près de México. Izta, comme on l’appelle, apparaît sous la forme d’une femme allongée s’étalant sur les états de México et de Puebla. Son partenaire, très actif et fumant, le Popocatépetl, est fermé à toute ascension. Le sommet d’Izta, à 5.286‑mètres, est considéré comme facilement accessible pour les randonneurs entraînés. En trois jours de marche, les grimpeurs peuvent atteindre le glacier au sommet du volcan. Et si ce n’est pas assez excitant, une descente en rappel devrait maintenir votre taux d’adrénaline suffisamment haut‑! Une fois Iztaccihuatl vaincue, il sera temps d’aller vers Citlatepetl, aussi connu sous le nom de Pic de Orizaba, le troisième sommet d’Amérique du Nord. Ce volcan de 5.749‑mètres s’élève au-dessus des dômes en tuiles vernissées des multiples églises de Puebla. Les grimpeurs plus hardis osent le glacier de Jamapa et le Pic Espolón de Oro à 5.100 mètres d’altitude. Des spécialistes proposent des marches de trois jours au sommet du volcan à partir de camps de base très bien équipés (refuge de Piedra grande).

8. Le Mexique central, les terres épiques

Autour de México, une des capitales mondiales les plus passionnantes, il y a des volcans, des parcs, des lacs, des rivières et des vallées verdoyantes. Vous pouvez passer des semaines à explorer les attractions mésoaméricaines et coloniales de la ville, et il existe de nombreuses possibilités attirantes pour les aventuriers. Les grimpeurs choisissent le Nevado de Toluca, un volcan éteint enneigé. Amatlán de Quetzalcoatl, légendaire lieu de naissance du dieu aztèque Quetzalcoatl, est le site de l’incroyable variété d’écosystèmes du parc national Chichinantzin. Les randonneurs explorent les canyons étroits et déchiquetés le jour et profitent de l’hospitalité du village historique de Tepoztlàn.

L’eau, la terre et l’air sont les éléments utilisés pour les activités proposées dans la vallée de Bravo‑: le kayak, la voile, la planche à voile, la randonnée, l’équitation, le VTT, le parapente et le deltaplane.

Le phénomène naturel le plus extraordinaire de cette région est la migration annuelle de centaines de milliers de papillons monarques dans l’état du Michoacán (à partir du Canada‑!), où ils recouvrent complètement les arbres de leurs ailes orange et noire.

9. Le Nord-Est, la frontière sauvage

L’appétit d’aventure de certains sera rassasié avec les régions peu explorées de Coahuila, Nuevo León, Tamaulipas et Durango vers les frontières sauvages du nord-est du Mexique. C’est une région de canyons, où les escaladeurs peuvent faire du rappel au-dessus des cascades, les amateurs de spéléologie ramper dans des caves extraordinaires, les sauteurs à l’élastique se balancer entre deux falaises à pic.

La Zone du silence (une région riche en météorites) captivera les observateurs d’étoiles‑; les géologues raffoleront des paysages effrayants des déserts du Chihuahua et du Sonora ou de la chaîne volcanique du parc national El Pinacate. Près de Monterrey, le canyon Portrero Chico est l’endroit rêvé pour le canyoning et l’escalade (à pic de près de 1.000‑mètres). C’était d’ailleurs le site idéal du Championnat des sports extrêmes en 2002.

À Durango, le canyon Piaxtla offre un «‑spot‑» parfait pour escalader, faire du rappel et nager dans les multiples chutes d’eau hautes d’au moins 100‑mètres.

À Tamaulipas, la réserve El Cielo couvre une superficie de 200‑hectares en forêts humides protégées, et toute la région de la Sierra Huasteca résonne de musiques joyeuses et de traditions mésoaméricaines.

Dans la Sierra Madre orientale, plus exactement dans la région huastèque, la fosse aux hirondelles attire les spectateurs de milliers de martinets qui tourbillonnent dans une grotte avec un à-pic vertigineux de plus de 450‑mètres. Les experts en rappel descendront et remonteront le long d’une corde jusqu’au bord du gouffre.

10. Le sud du Mexique, le royaume des Mayas

Suivez les routes tracées par les Mayas à travers la péninsule du Yucatán dans le Sud mexicain. Vous pouvez faire une randonnée à pied ou à vélo depuis les villes coloniales de Mérida, Campeche ou San Cristobal de las Casas vers les sites archéologiques et les villages mayas. Les aventuriers repéreront facilement les toucans, les singes hurleurs et les flamants roses dans les réserves naturelles le long de la côte maya et près des sites archéologiques de Río Bec, Kohunlich ou à la réserve de la biosphère de Calakmul, dans le sud du Campeche, où les archéologues y explorent une des plus grandes cités mayas découvertes à ce jour.

Dans le Chiapas, les papillons bleus prospèrent dans les forêts humides de la réserve de la biosphère El Triunfo, alors que les singes hurleurs saluent le lever du jour à leur façon dans la réserve de Montes Azules, près des cascades d’Agua Azul. Les singes-araignées se balancent dans la canopée de la jungle qui entoure Palenque, d’où partent les expéditions sur le Río Usumacinta vers les ruines de Bonampk et de Yaxchilán. Le cañyon del Sumidero, près de Tuxtla Guttierez, avec ses parois verticales, abrite des espèces aussi diverses que les ratons laveurs, iguanes, oiseaux, papillons.

Dans la péninsule du Yucatán, les flamants roses forment des nuages rosés au-dessus des eaux de Río Lagartos et Celestún.de 200‑hectares en forêts humides protégées, et toute la région de la Sierra Huasteca résonne de musiques joyeuses et de traditions mésoaméricaines.

Dans la Sierra Madre orientale, plus exactement dans la région huastèque, la fosse aux hirondelles attire les spectateurs de milliers de martinets qui tourbillonnent dans une grotte avec un à-pic vertigineux de plus de 450‑mètres. Les experts en rappel descendront et remonteront le long d’une corde jusqu’au bord du gouffre.

Tags: Barrancas del Cobre, Veracruz, Hidalgo, Morelos, Tarahumaras, Chihuahua, Mer de Cortes, Yucatan, Riviera Maya, Akumal, Kayak, Basse Californie, rafting, Velo, Puerto Vallarta, volcans, planche à voile

Destination Mexique
comments powered by Disqus

LE MEXIQUE EN IMAGES

Michoacan
Le Carnaval Tlaxcala
Chiapas
Acapulco
Vivez la Riviera Maya
 
Destination Mexique
Destination Mexique

Destination Mexique • Paris/Mexico
21 Rue Babeuf
94270 Le Kremlin-Bicêtre


E-mail  info@destinationmexique.com

Facebook  destinationmexique

Twitter  @destinationmex

BeBop diseño