Destination Mexique: Jerez, une ville coloniale Magique au Zacatecas

 Infos-practiques

 Hoteles

 Gastronomie

 Dossier spécial

 Culture et Tradition

Jerez, une ville coloniale Magique au Zacatecas

Jerez, une ville coloniale Magique au Zacatecas

f f f f f

Si une ville réunit toutes les conditions pour le label de “Pueblo Mágico,” c’est bien Jerez de García Salinas. Cette ville garde son plan en damier d’origine et son ambiance de province, avec ses fêtes, ses traditions et la joie de ses habitants

Avant l’apparition des Espagnols dans ce coin de pays aujourd’hui placé sous la bannière de l’Etat de Zacatecas, toute la région était peuplée par des tribus Huachichiles et Zacatecos qui s’exprimaient dans une langue proche du náhuatl. Les indigènes labouraient la terre et récoltaient le maïs, les courges, le piment et le frijol, une variété de haricots. Ils recueillaient également le miel des abeilles et entretenaient des plantations de maguey et de nopal, des espèces de cactus en partie comestibles.

Quand en 1570 le capitaine Pedro Carrillo Dávila découvrit cette vallée fertile au pied d’une chaîne montagneuse qui fut baptisée "Sierra de Cardos" pour la quantité de chardons qui y fleurissaient, il décida d’y établir une colonie qu’il nomma Jerez de la Frontera en souvenir de son homonyme andalouse mais aussi parce que le nom Jerez, dont l’origine arabe signifie « lieu où abondent les herbages », évoquait le décor qui s’ouvrait devant leurs yeux. Tandis que les conquistadors sécurisaient la route et organisaient le développement de l’élevage sur les pâturages, les missionnaires entreprirent leur tâche d’évangélisation qui se manifesta par la construction d’une première église baroque, la Inmaculada Concepción ouverte sur un vaste atrium où ils rassemblaient les indigènes lors des célébrations religieuses. Un siècle plus tard s’éleva le temple du sanctuaire néoclassique de la "Virgen de la Soledad" qui fut vénérée au point que lors de la Révolution, les militaires lui accordèrent le titre de « Générale » pour son intervention miraculeuse durant les batailles. La ville changea définitivement son nom en hommage à Francisco García Salinas, qui fut gouverneur de l’état de Zacatecas en 1828 et reconnu à l’époque comme le meilleur gouverneur du Mexique. Natif de Jerez, il veilla entre autres à répartir les terres entre les habitants pour y développer l’agriculture. Il encouragea aussi l’éducation en créant entre autres la première bibliothèque publique de l’état.

Autre héros de Jerez, le poète Ramón López Velarde dont la modeste maison transformée en musée invite à une plongée dans l’atmosphère paisible de l’enfance de l’auteur, avec ses meubles d’époque soigneusement préservés et les patios ombragés autour du puits. La visite est d’autant plus intéressante qu’une très belle muséographie a été mise en place avec l’enregistrement de poèmes et de textes qui racontent les émotions du poète.

Aujourd’hui, Jerez de García Salinas est une trépidante petite ville coloniale dont toute l’activité commerçante s’organise autour de la place centrale, le "Jardín Rafael Paez", où les bancs publics à l’ombre de vieux arbres rassemblent chaque jour les habitants qui s’y donnent rendez-vous autour d’un élégant kiosque mauresque et d’une fontaine. A deux pas, les arcades nommées de Humboldt en souvenir du séjour que fit le célèbre naturaliste dans la petite cité et celles de Inguanzo construites en grès rose abritaient autrefois le marché qui s’est maintenant étiré dans les ruelles avoisinantes. On y rencontre chaque dimanche des musiciens aux allures de cow-boy avec leurs chapeaux texans sur la tête toujours prêts à pincer les cordes de leur guitare, à souffler dans leurs saxophones ou à jouer de leur accordéon comme pour annoncer déjà la fameuse "Feria de la Primavera" ou encore le "Festival del Tamborazo". La première voit affluer une multitude de cavaliers qui, vêtus de leurs costumes de charros, vont animer la petite ville durant une dizaine de jours : couronnement d’une reine, sérénades, corridas de toros, charreadas, spectacles, jeux divers, bals, une fête qui fait courir les foules bien au-delà des murs de Jerez. La seconde se célèbre fin novembre à l’occasion de la Ste-Cécile, patronne des musiciens, et fait définitivement fuir le silence et la quiétude de la ville durant l’événement, pour le plus grand plaisir de tous les participants.

LOCALISATION :
Jerez est située à 57 km de la ville de Zacatecas par la route nationale 54 direction Guadalajara, avec une déviation à l’embranchement de Malpaso.

POUR PLUS D’INFORMATIONS :
Secretariat du Tourisme de Zacatecas
Av. Hidalgo 403, Centro Histórico, Zacatecas, Zac. C. P. 98000
Tél. (numéro vert au Mexique): (01) (800) 712-4078
ww.zacatecastravel.com 
@ZacatecasTravel 
www.facebook.com/ZacatecasTravel
 

Tags: Zacatecas, Mexique, Pueblos Mágicos, Villes Coloniales, Huachichiles, Conquête Espagnol, Ramón López Velarde

Destination Mexique
comments powered by Disqus
Vivez la Riviera Maya
 
Hôtels Plaza Campeche
Destination Mexique

Destination Mexique • Paris/Mexico
21 Rue Babeuf
94270 Le Kremlin-Bicêtre


E-mail  info@destinationmexique.com

Facebook  destinationmexique

Twitter  @destinationmex

BeBop diseño