Destination Mexique: Gran costa maya, les caraïbes côté nature

 Infos-practiques

 Hoteles

 Gastronomie

 Dossier spécial

 Culture et Tradition

Gran costa maya, les caraïbes côté nature

Gran costa maya, les caraïbes côté nature

f f f f f f f f f f f

Loin des fêtes et de l’animation, la partie sud de l’état de Quintana Roo, connue sous le nom de Gran Costa Maya, conserve de nombreuses zones préservées d’une beauté époustouflante, totalement en dehors des sentiers battus

On associe souvent l’état de Quintana Roo -et en particulier sa côte caraïbe- à l’effervescence de la celèbre station balnéaire de Cancún. Mais loin des fêtes et de l’animation, la  partie sud de l’état mexicain, connue sous le nom de Gran Costa Maya, conserve de nombreuses zones préservées d’une beauté époustouflante, totalement en dehors des sentiers battus.

Majahual, la vie au rythme paisible de la mer

La petite ville de Mahahual est située en bord de mer à 2h de Tulum et à 4h de Cancún. Entourée d’une vaste ceinture de forêt vierge, la communauté n’était il y a 10 ans qu’un minuscule port de pêcheurs isolé. Mais en 2007, l’ouragan Dean ravage la quasi-totalité de ses édifices, laissant la population dans une situation critique. C’est à partir de ce moment que commence le développement touristique de la ville. Une longue promenade maritime est construite ainsi qu’un quai permettant d’accueillir les bateaux de croisière. Quand une embarcation arrive c’est toute la population qui entre en effervescence et le commerce bas son plein… Mais le reste du temps, Mahahual reste un lieu propice à la détente et à la farniente, bien loin de l’agitation des grandes stations balnéaires.

Pourvu de longues plages de sable blanc qui n’ont rien à envier à la Riviera Maya et situé à seulement quelques centaines de mètres de la grande barrière de corail mésoaméricaine, Mahahual dispose d’infrastructures hôtelières et de restauration de très bonne qualité et à des prix très accessibles.

Mais la principale activité reste sans doute la plongée sous-marine. Baigné par les eaux toujours tièdes et cristallines de la mer des Caraïbes, la côte de Mahahual est bordée de spectaculaires récifs de corail et jouit de la présence d’une faune marine colorée et abondante. Ne vous étonnez pas de vous retrouver nez-à-nez avec une paisible raie manta tapie sur le sable et qui déploiera ses « ailes » à votre passage !

Porte d’entrée de l’atoll de Banco Chinchorro

A une heure environ de la côte, c’est une autre merveille de la nature qui ouvre ses portes. Banco Chinchorro est une île corallienne peu connue de 70 km de long entourée d’une barrière de corail de 20 mètres d’épaisseur. Très peu peuplée, l’île est un paradis pour les plongeurs. En plus de l’impressionnante faune marine qui s’y épanouit, on peut y voir d’innombrables épaves de navires qui se sont échoués sur le récif, certaines datant de l’époque de la colonisation.

Bacalar et sa lagune aux sept couleurs

Quand le soleil illumine les eaux cristallines de Bacalar c’est le même miracle que dans la mer des Caraïbes toute proche qui se joue: les rayons qui se reflètent sur les sédiments du fond, issus de la désintégration de coquilles de mollusques et de corail, créent une gamme de turquoises qui varie selon l’intensité de la lumière, la profondeur mais aussi la présence de souffre, élément qui ajoute une tonalité “électrique” à la palette déjà riche de la lagune.

On dit des eaux de Bacalar que l’on peut y admirer pas moins de sept couleurs différentes, correspondant aux sept cenotes connus qui alimentent la lagune... Mais peu importe au final combien de nuances on pourra y dénombrer : les teintes de cette étendue d’eau, longue de plus de 50 km mais large de seulement 2 km sont tout simplement à couper le souffle.

Lieu sacré pour les mayas, Bacalar a également connu au cours des siècles les multiples assauts des pirates. C’est avec émerveillement que vous partirez à l’abordage de cette perle méconnue!

Construit au bord de la lagune, le village de Bacalar, est protégé par le fort de San Felipe, construit en 1729 pour lutter contre les attaques répétées des pirates hollandais, français et anglais. Cet admirable édifice en forme d’étoile abrite aujourd’hui un passionnant musée de la piraterie et de la Guerre des Castes, évènement historique majeur qui opposa à partir de 1847 les Mayas rebelles aux créoles et métis mexicains.

Pour votre séjour, toutes les options sont envisageables. Des hôtels moyens et haut de gamme proposent des hébergements à bons prix, et vous pourrez également si vous le souhaitez planter votre tente dans l’herbe tendre des multiples terrains de camping qui s’alignent le long de la lagune.

A deux kilomètres à peine du village, le "Cenote Azul" est un autre lieu à ne rater sous aucun pretexte. Les cenotes sont des trous d’eau que l’on trouve en très grand nombre dans la péninsule du Yucatán, certains sont à ciel ouvert tandis que d’autres restent à l’état de grotte. Le "Cenote Azul" de Bacalar présente la particularité d’être extrêmement profond (plus de 100 mètres) et très large. Ses eaux d’un bleu obscur offrent une visibilité stupéfiante. Armé d’un masque et d’un tuba vous pourrez admirer les énormes formations calcaires sous-marines ainsi que les nombreux poissons colorés qui y vivent.

Tags: Mayas, Yucatan, Cenotes, Caraibe, Tulum, Cancun, Bacalar, Mahahual, Barrière de corail, Riviera Maya, Quintana Roo, Costa Maya, plongée sous-marine, Chinchorro

Destination Mexique
comments powered by Disqus
Vivez la Riviera Maya
 
Destination Mexique
Destination Mexique

Destination Mexique • Paris/Mexico
21 Rue Babeuf
94270 Le Kremlin-Bicêtre


E-mail  info@destinationmexique.com

Facebook  destinationmexique

Twitter  @destinationmex

BeBop diseño